top of page

Communication animale en urgence pour une jument qui sautait les clôtures

Elle a transmis de suite son souci de vision et son besoin d'être rassurée, où qu'elle aille et quoi qu'elle fasse. Une séance avec Julian a depuis été prévue.

Elle a parlé particulièrement de son voisin de box qu'elle voit comme un père, environ 16 ans me précise sa référente", effectivement expérimenté et sage. On voit que la jument le réclame tout le temps.

On a parlé de la notion de sécurité et de confort, prise en charge par sa référente. La jument a confirmé qu'elle avait conscience de cet aspect là et en a profité pour remercier sa référente qui lui masse l'antérieur gauche qui était un peu douloureux ces derniers temps. Sa référente a confirmé.

Elle a montré de l'impatience à l'idée de resauter et une grande envie de progresser. Sa référente lui a expliqué que sa blessure au genou ne leur permettait pas grand choses ces derniers mois, mais qu'elles vont y revenir progressivement.

La jument a expliqué apprécier aussi les balades à l'extérieur et chercher à se tendre et s'allonger. Sa référente a confirmé avoir observé cela. La jument semblait aussi rigoureuse et déterminée à progresser que sa cavalière. Elle lui a d'ailleurs fait la réflexion que sa montre ne marchait plus très bien et qu'il fallait la changer. Sa cavalière a confirmé et elle en a en effet besoin dans le cadre de leurs entraînements.

La jument a ensuite parlé d'un grand cheval bai donc sa cavalière s'est occupée et a exprimé beaucoup de jalousie. Sa référente a pu lui expliquer qu'il s'agit juste du cheval d'une amie dont elle ne s'est occupé que ponctuellement pour rendre service. Cela a amené un grand apaisement pour cette jument possessive.

Elle a parlé de ses raideurs côté gauche et en a expliqué l'origine. Sa référente prévoit d'en parler aussi à Julian dans la séance future. Elle a également signalé des erreurs niveau alimentation aux écuries, chose que sa référente avait perçue et qu'elle a corrigé depuis 10 jours.

Elle a enfin demandé qu'on continue de développer l'obstacle dans ses compétences. On le lui a promis. Et elle a conclue en parlant de sa relation miroir avec sa référente, et de la nécessité pour les deux d'être, peut-être, un peu moins perfectionnistes, et d'éviter de ce fait de s'emporter quand les choses ne sont pas parfaites. Une petite note finale qui a fait écho chez les deux, et les emmène, je pense, sur une voie nouvelle de développement personnel, en couple.

Une très belle séance qui m'inspire beaucoup de gratitude. Et j'embrasse les 2 concernées.










4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page